Cheminée concept

34 Bis Rue Sanitas,

58200 COSNE COURS SUR LOIRE

France

   09 70 35 32 21

Traitement de l'humidité

Salpêtre ? Taches noires sur la tapisserie ? Plinthes qui gondolent ? Odeur de champignons ? ... Toute tache d'humidité surgissant dans votre maison doit être prise très au sérieux, sous peine de prendre de l'extension et peut-être de vous coûter très cher. Souvent les propriétaires sont tentés de recourir au système D. Hélas, les déceptions sont nombreuses...

Vous avez intérêt à prendre au sérieux le risque que l'humidité fait courir à votre maison. Un ennui banal a toutes les chances de se transformer en un problème grave. Les indices visibles en surface constituent souvent les symptômes d'un problème plus profond. L'humidité menace aussi bien la structure du bâtiment que son contenu et ses occupants : pourriture de la menuiserie, champignons (mérule), délabrement de la peinture et des tapisseries, détérioration de l'ameublement... Vous risquez tout simplement de vous retrouver dans une maison insalubre.

1. Les infiltrations pluviales

Une maçonnerie poreuse endommagée par le gel, un conduit craquelé, des joints défectueux, une tuile manquante, une plate-forme perforée, une gouttière ou une corniche fissurée, une cheminée défectueuse, sont autant des possibilités d'infiltration qu'il faudra identifier avec précision.

2. Les phénomènes de condensation

L'air ambiant circulant dans un bâtiment contient de la vapeur d'eau qu'il dégage lors de son refroidissement sous forme d'eau proprement dite (condensation). La température à laquelle la condensation se forme, s'appelle le " point de rosée ". Ceci est identique aux gouttelettes d'eau ressemblant à la rosée, qui se forment sur les surfaces froides telles que les vitres ou les murs extérieurs.

Parfois la condensation qui se forme sur un mur occasionne des taches humides que l'on voit facilement mais que l'on a tort d'imputer à l'humidité grimpante. Bien entendu, ajoutée à l'humidité grimpante, la condensation augmentera le degré d'humidité à l'intérieur du bâtiment, qui, à son tour, pourrait intensifier les risques d'une condensation. Ce phénomène s'est accentué depuis les années 70 où avec la crise pétrolière, la population a eu tendance à "sur-isoler" son habitation.

3. Les infiltrations latérales

II s'agit ici d'une humidité provoquée par un niveau de terre extérieur supérieur au niveau du sol à l'intérieur. La présence de cette terre contre le mur provoque des poussées latérales, qui imprègnent les murs d'eau et amènent parfois, surtout dans les caves, des ruissellements intérieurs.

4. Les remontées capillaires

Presque toutes les maçonneries en contact avec le sol sont soumises à des phénomènes de capillarité provoquant une humidité ascensionnelle. Celle-ci traverse les fondations, monte dans les murs et provoque des décollements d'enduit au niveau des plinthes du rez-de-chaussée. On peut constater que même des matériaux très peu poreux, comme la pierre bleue, le porphyre, les galets siliceux sont atteints par ce type d'humidité et ce par le mortier qui fait office de véhicule de propagation.

5. Les sels hygroscopiques

L'humidité grimpante ne se limite pas à un simple apport d'eau lorsqu'elle traverse les murs, du sol jusqu'aux plâtres. En fait, elle transporte aussi des sels dont certains sont hygroscopiques (c'est-à-dire absorbant l'humidité de l'air), qu'elle a captés dans le sol et dans la maçonnerie. Cet effet néfaste peut être aggravé quand la maçonnerie est ou a été en contact avec des sels hygroscopiques, comme les nitrates, les chlorures et dans une moindre mesure les sulfates. A chaque prestation, les établissements DAVID s'engagent à vous offrir une qualité optimale de service et une garantie de résultat.

6. Système de ventilation par échangeur double Flux

Le système D de Vent-Axia combine une ventilation continue avec l'unité la plus avancée du marché. L'Air Minder aspire l'air humide et injecte de l'air filtré et aspiré de l'extérieur dans les pièces de séjour de manière à créer un renouvellement optimale de l'air. Cela permet donc d'exploiter 90 % de la chaleur intérieure pour réchauffer l'air extérieur plus frais.

L'échangeur de chaleur breveté affiche un haut rendement et une perte par fuite très réduit. Avec un programmateur digital hebdomadaire ce système est parfaitement adaptable à votre rythme de vie. Un bypass "été" vous permet de mieux gérer l'énergie si la température extérieure excède celle de l'intérieur. En outre, le refroidissement gratuit est possible pour les nuits d'été chauds. Ce système est un investissement bien considéré qui se récupère en quelques années.